La Confédération paysanne a rencontré le Ministre à Uzerche !

Publié le 4 Décembre 2012

La Confédération paysanne de la Corrèze a rencontré Guillaume Garot, Ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, chargé de l’Agroalimentaire, et Daniel Perron, Conseiller du ministre en charge des relations avec les partenaires, à l’occasion de leur passage à Uzerche.

Le débat a démarré sur diverses problématiques liées à la vente directe, sujet qui a amené notre Ministre en Corrèze. En effet, les représentants de la Confédération paysanne ont interpellé le ministre sur la gestion et la disponibilité du foncier agricole pour installer et maintenir des paysans nombreux sur le territoire, du statut de cotisant solidaire qu’ont de nombreux paysans en vente directe, statut qui ne leur donne pas les droits de chefs d'exploitation alors qu'ils participent à la dynamique rurale ; ainsi que sur l'adaptation des outils de transformation et de transport aux volumes produits, et sur le maintien et la création d'abattoirs de proximité indispensables à la vente directe.

La Confédération paysanne a insisté sur les dégâts du gel sur les Pommes en Corrèze et elle a officiellement redemandé au ministre de soutenir financièrement au maximum les nouveaux installés dans la profession qui sont les plus sinistrés.

De plus, il a semblé important à la Conf’ d’appuyer sur la nécessité de maintien de la diversité et de la relocalisation de certaines productions afin d’éviter un système Corrézien mono-productif de broutards. Par ce biais, l’idée de redistribution, dégressivité et plafonnement des aides PAC a été avancée à M. le ministre, basées sur le nombre d’UTH plutôt que sur la surface d’une exploitation. La Confédération paysanne dénonce également « l’hygiénisation » à outrance se justifiant par des règles de conditionnalité entrainant la disparition de nombreux élevages et ateliers.

La région Limousin est la région où le revenu agricole est le plus faible et les producteurs ne doivent pas être la variable d'ajustement de la filière, il faut des prix rémunérateurs indexés sur les coûts de productions.

Enfin, les paysans de la Confédération paysanne n’ont pas manqué de rappeler au Ministre qu’ils soutiennent la lutte contre le projet d’aéroport à Notre-Dames-des-Landes et qu’ils restent vigilants sur la composition et les résultats de la commission de concertation qui s’est récemment mise en place.

La Confédération paysanne a rencontré le Ministre à Uzerche !
La Confédération paysanne a rencontré le Ministre à Uzerche !

Rédigé par Confédération Paysanne / MODEF

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article